De préférence, doit-on boire du vermouth à température ambiante ou avec des glaçons ? - La Quintinye Vermouth Royal
De préférence, doit-on boire du vermouth à température ambiante ou avec des glaçons ? - La Quintinye Vermouth Royal De préférence, doit-on boire du vermouth à température ambiante ou avec des glaçons ? - La Quintinye Vermouth Royal

Êtes-vous né.e
avant le 16-04-2003 ?

Votre langue



L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Cocktails

Blog

Blog
Blog

De préférence, doit-on boire du vermouth à température ambiante ou avec des glaçons ?

Servir le vermouth : glaçons ou pas ?

Boire un verre de vermouth, ce vin aromatisé élaboré au XIXe siècle, est aujourd’hui redevenu tendance. Découvrez comment bien le présenter et l’apprécier, avec ou sans glaçons !

Connaître le vermouth pour bien le servir

Le vermouth est un type d’alcool élaboré à partir de vin, d’armoise et de diverses épices, telles que la cannelle et la cardamome. Il existe plusieurs sortes de vermouth : pour résumer, les rouges sont les plus doux et sucrés, les blancs les plus secs et alcoolisés. On conseille de servir le vermouth bien froid. On peut pour cela y ajouter des glaçons, une façon très répandue de le boire, mais certains préfèrent ne pas diluer leur boisson. On pourra alors placer le vermouth au frais quelques heures avant dégustation.

La présentation, ça compte !

Le vermouth peut être préparé dans plusieurs types de verre, selon le mélange réalisé. Un verre court, large et plutôt fin conviendra parfaitement, ou encore une coupe ovale ou une coupe à Martini. Si vous servez un vermouth rouge, évitez les grands verres et privilégiez un verre court, qui permettra d’apprécier au mieux les saveurs. Pour un aspect esthétique des plus agréables, il est bienvenu d’ajouter une touche décorative en accord avec les arômes du vermouth : un zeste d’orange s’accorde avec le vermouth rouge, tandis que le citron et les olives viendront sublimer un vermouth blanc.

Concocter un vermouth à son goût

En version rosso, bianco, dry ou extra-dry, voire même rosé, ce vin aromatisé au succès international a su s’adapter à un large public, pur ou en cocktail ! Le vermouth se prête très bien aux mélanges : avec une teneur en alcool comprise entre 13 et 18 degrés, il est souvent apprécié avec de l’eau gazeuse, notamment pour le vermouth rouge. Certains aiment également y ajouter une touche de vin blanc, ce qui diminue sa concentration en alcool. On peut simplement y ajouter de l’eau, si l’on recherche un résultat moins complexe au niveau des arômes et donc plus facile à boire. Avec un pourcentage d’alcool plus élevé que celui du vin, le vermouth est également sucré et se conserve donc plus longtemps que le vin. Une bouteille soigneusement rebouchée pourra ainsi se conserver au frais jusqu’à 6 semaines.

Une sélection de cocktails très frais

On aime le vermouth frais ou sur glace, ce qui diminue la sensation sucrée, accompagné d’un zeste d’agrume. Il est ensuite utilisé dans de nombreuses recettes comme le Dry Martini, le Manhattan, ou encore le Brooklyn Dry. Ce dernier est un célèbre cocktail new-yorkais, réalisé au shaker avec du whisky et du marasquin. Citons également l’indétrônable Americano, ce cocktail à base de Campari, de vermouth doux et de soda. Le Negroni, variante du cocktail Americano, consiste à remplacer l’eau gazeuse par du gin. Réalisez-le idéalement avec un apéritif amer type Campari, de La Quintinye Vermouth Royal, et du gin Nouaison. À servir très frais avec une demi-tranche d’orange : la perfection !

De préférence, doit-on boire du vermouth à température ambiante ou avec des glaçons ?

Servir le vermouth : glaçons ou pas ?

Boire un verre de vermouth, ce vin aromatisé élaboré au XIXe siècle, est aujourd’hui redevenu tendance. Découvrez comment bien le présenter et l’apprécier, avec ou sans glaçons !

Connaître le vermouth pour bien le servir

Le vermouth est un type d’alcool élaboré à partir de vin, d’armoise et de diverses épices, telles que la cannelle et la cardamome. Il existe plusieurs sortes de vermouth : pour résumer, les rouges sont les plus doux et sucrés, les blancs les plus secs et alcoolisés. On conseille de servir le vermouth bien froid. On peut pour cela y ajouter des glaçons, une façon très répandue de le boire, mais certains préfèrent ne pas diluer leur boisson. On pourra alors placer le vermouth au frais quelques heures avant dégustation.

La présentation, ça compte !

Le vermouth peut être préparé dans plusieurs types de verre, selon le mélange réalisé. Un verre court, large et plutôt fin conviendra parfaitement, ou encore une coupe ovale ou une coupe à Martini. Si vous servez un vermouth rouge, évitez les grands verres et privilégiez un verre court, qui permettra d’apprécier au mieux les saveurs. Pour un aspect esthétique des plus agréables, il est bienvenu d’ajouter une touche décorative en accord avec les arômes du vermouth : un zeste d’orange s’accorde avec le vermouth rouge, tandis que le citron et les olives viendront sublimer un vermouth blanc.

Concocter un vermouth à son goût

En version rosso, bianco, dry ou extra-dry, voire même rosé, ce vin aromatisé au succès international a su s’adapter à un large public, pur ou en cocktail ! Le vermouth se prête très bien aux mélanges : avec une teneur en alcool comprise entre 13 et 18 degrés, il est souvent apprécié avec de l’eau gazeuse, notamment pour le vermouth rouge. Certains aiment également y ajouter une touche de vin blanc, ce qui diminue sa concentration en alcool. On peut simplement y ajouter de l’eau, si l’on recherche un résultat moins complexe au niveau des arômes et donc plus facile à boire. Avec un pourcentage d’alcool plus élevé que celui du vin, le vermouth est également sucré et se conserve donc plus longtemps que le vin. Une bouteille soigneusement rebouchée pourra ainsi se conserver au frais jusqu’à 6 semaines.

Une sélection de cocktails très frais

On aime le vermouth frais ou sur glace, ce qui diminue la sensation sucrée, accompagné d’un zeste d’agrume. Il est ensuite utilisé dans de nombreuses recettes comme le Dry Martini, le Manhattan, ou encore le Brooklyn Dry. Ce dernier est un célèbre cocktail new-yorkais, réalisé au shaker avec du whisky et du marasquin. Citons également l’indétrônable Americano, ce cocktail à base de Campari, de vermouth doux et de soda. Le Negroni, variante du cocktail Americano, consiste à remplacer l’eau gazeuse par du gin. Réalisez-le idéalement avec un apéritif amer type Campari, de La Quintinye Vermouth Royal, et du gin Nouaison. À servir très frais avec une demi-tranche d’orange : la perfection !